L’élaboration du vin commence dès les travaux dans la vigne : le vigneron peut ainsi exploiter et affiner le potentiel de son terroir.

Le cycle végétatif de la vigne
En novembre, la vigne perd ses feuilles, entre dans une période de sommeil, appelée aussi repos hivernal. En mars, la sève commence à monter pour alimenter les bourgeons.
En mars-avril, éclosion des bourgeons conservés lors de la taille d’hiver.
En mai-juin, apparition de petites fleurs.
En juillet, les fleurs fécondées donnent des baies.
Fin août, coloration des baies de raisin.
Mi-septembre début octobre, les baies sont mûres et prêtes à être récoltées.
Les travaux de la vigne
Lors du repos végétatif, de novembre à mars, le viticulteur laisse sur chaque cep un ou deux sarments de longueur variable. Une fois que le vieux bois a été éliminé, les sarments qui subsistent sont attachés sur le fil de fer en arcures retombantes avec des liens.
Au printemps, on enlève les bourgeons inutiles et les rejets se développant au pied des souches.
Les rameaux se développant rapidement, il faut les maintenir entre les fils de fer.
Pour stopper la croissance de la végétation on coupe l’extrémité des rameaux de façon à former un rang bien régulier.
Au mois de juillet, début août, si la perspective de récolte apparaît trop généreuse, le vigneron élimine un certain nombre de grappes vertes pour réduire le rendement et concentrer l’énergie de la plante sur les grappes conservées.
 Illustrations : Damien Schitter