Molsheim

Outre le patrimoine religieux, vous pourrez découvrir le patrimoine architectural, témoin de l'histoire de Molsheim à travers les siècles.

La Porte des Forgerons (Schmiedtor)…

La porte des Forgerons à Molsheim
cliquez pour agrandir l'image La porte des Forgerons à Molsheim

Elle reste le plus important vestige des fortifications du XIVe siècle. Précédée d'un pont-levis qui enjambait le fossé rempli d'eau, elle était munie d'une herse dont une partie est encore visible de nos jours.
Au cours du XVIIe siècle, deux maisonnettes furent accolées aux remparts, de part et d'autre de la porte :

  • celle de gauche servait au péager qui percevait une taxe sur toutes les marchandises entrant et sortant de la ville
  • celle de droite constituait le corps de garde

La Porte abrite sous son toit l'une des plus anciennes cloches d'Alsace (1412), provenant de l'ancienne église paroissiale Saint-Georges, située jadis sur la place du Marché.

Et ses remparts …

Ceinturant la vieille ville, une partie des remparts subsiste de nos jours avec ses meurtrières et son chemin de ronde. Le long des rues du Général de Gaulle et du Général Leclerc, les anciens fossés ont été comblés de longue date et convertis en jardins d'agrément.

La Poudrière

Face à la Sous-Préfecture (édifice de l'époque wilhelmienne 1870-1918), la Poudrière (Pulverturm) et ses canonnières occupent l'angle Sud-Ouest du mur d'enceinte.

PDF Télécharger la plaquette

La Place de l'Hôtel de Ville …

La Metzig à Molsheim
cliquez pour agrandir l'image La Metzig à Molsheim

Construite à partir de 1583 par la Corporation des bouchers, la Metzig est le bâtiment le plus représentatif du style Renaissance à Molsheim. Ce bel édifice comprend deux niveaux : le rez-de-chaussée voûté en arcades reposant sur des piliers et le 1er étage souligné par des balcons à balustrade. La façade principale s'agrémente d'un double escalier que couronne une tourelle à bulbe avec son horloge à jacquemarts (1607) où deux angelots en pierre sonnent les heures et les quarts d’heure. Dans la partie supérieure, une niche abrite la statue de la Vierge à l'Enfant.
Aujourd'hui transformé en restaurant, le rez-de-chaussée de la Metzig servait autrefois de lieu d'abattage et de boutique aux bouchers.
La fontaine est érigée au centre de la place au début du XIIVe siècle. Dans la partie supérieure, un lion veille sur les armoiries de la ville : une roue sur laquelle est souvent représentée le corps martyrisé de saint Georges, patron de la cité.

Les maisons du Chapitre...

Sur la place du Marché, le grenier des Comtes (Grafenkast) était la maison dîmière des Chanoines Comtes du Chapitre dont la proche place des 24 Comtes rappelle la présence à Molsheim (1605-1681).

Les maisons canoniales, aux 16 et 18 de la rue Jenner, ont été construites pour les chanoines. Avec leurs grands portails à niches et un oriel médian (1628), elles constituent deux magnifiques exemples de l'architecture Renaissance de la cité, au même titre que les deux maisons sises Rue Notre-Dame, aux numéros 7 (presbytère catholique) et 9.

L'Hôtel de la Monnaie

Ce bâtiment occupe l'emplacement d'un ancien atelier monétaire fondé en 1573 et démoli en 1722 pour laisser place à la recette de l'évêché.
Le bâtiment actuel servit tout à tour de fabrique de grosse quincaillerie par les Ets. J. Coulaux, de centre de regroupement de l'armée, de local de conditionnement de tabac.
Aujourd'hui, les deux caveaux (Coulaux et Bugatti) et la grande salle du 1er étage (Mandersheidt) sont utilisés pour des réceptions, des expositions et des manifestations diverses.

Le Château d'Oberkirch

Proche de l'église des Jésuites, le manoir dit Château d'Oberkirch fut bâti vers 1770, à l'emplacement de l'ancien château épiscopal (début XIVe siècle). Jadis résidence de la famille de noblesse militaire, les Oberkirch, elle est aujourd'hui une demeure privée.

Le tribunal

Erigé en 1906, le tribunal d'instance est un édifice de style néo-Renaissance, réalisé par un architecte allemand nettement influencé par le modèle de la Metzig.

A voir aussi...

Oriel - Rue de Saverne à Molsheim
cliquez pour agrandir l'image Oriel - Rue de Saverne à Molsheim
  • 1 rue de l'Eglise : cette demeure de dimensions modestes, ornée d'un beau pignon sculpté, n'est autre que l'ancienne Ecole des Filles, berceau de la Congrégation des Sœurs de la Divine Providence de Ribeauvillé (1783)
  • 14 rue de Saverne : maison à colombages avec un magnifique oriel de 1607 sur l'angle
  • 1 rue du Maréchal Foch : maison avec son poteau cornier de 1667
  • 17 rue des Etudiants : cet immeuble de 1601 présente un décor particulièrement original
  • 23 Place de l'Hôtel de Ville : Pharmacie de la Vierge
  • Quartier du Feldbaum : de part et d'autre de la place de la Liberté, l'on découvre plusieurs demeures cossues datant du XVIIIe siècle.