Visite libre dans l’histoire d’Oberhaslach

[pictogramme-classement-fiche]

Niché dans un écrin de verdure, le village d’OBERHASLACH offre un riche bouquet de légendes profanes et sacrées, d’histoire, de religion, d’architecture, d’influences diverses et de cultures venues de tous lieux. Cette balade constitue une introduction à la visite du village.

Un peu d’histoire :
L’occupation humaine est ancienne dans la région ; preuves en sont les découvertes de vestiges préhistoriques, notamment des armes. A l’époque romaine, le lieu est un Important carrefour de routes. Des pierres funéraires dites « maisons stèles » de formes rectangulaires sculptées en bas-relief témoignent de cette période.
Les peuples germains donnent au village le nom de Hassellach qui signifie : « enclos de noisetier dans la rivière (HASEL) ». Au Vème siècle débute la christianisation. Florent, fils du roi d’Irlande, passe dans la région avec Arbogast et d’autres compagnons « les Schotten »et, contrairement à ses amis, s’installe là en ermite. Devenu d’abord le protecteur des animaux, le futur saint crée un monastère et fait construire une église à Niederhaslach qui deviendra la collégiale actuelle. Il sera le septième
évêque de STRASBOURG.
Une rue porte toujours le nom de Schotten donné alors à tous les angle-saxons. Le nom d’Oberhaslach, apparaît pour la première fois dans une charte de 1216. La chapelle St Florent sera construite en 1315 sur le lieu de l’ermitage.
Jusqu’à la construction de l’église actuelle St Arbogast entre 1782-1784 et du presbytère en 1805, la messe est dite à la collégiale de Niederhaslach.
Les maisons, essentiellement en pierre, comme souvent, à proximité des carrières, présentent un intéressant mélange architecturai. La petite maison vosgienne basse d’un seul tenant avec une petite grange est caractérisée par un mur gouttereau tourné vers la rue et une mince bande de terre dite « l’usoir » réservée à des fins utilitaires. La maison alsacienne de plaine ou du Kochersberg, présente, quant à elle, une belle et haute porte de grange signe de l’aisance du premier propriétaire, avec des chaînages d’angle et des encadrements de portes et fenêtres très soignés. Une autre caractéristique de richesse locale est la petite fenêtre entre deux linteaux au-dessus de
la porte. De nombreuses maisons datent du XVIIIème siècle. La présence d’une immigration Suisse est à l’origine du « Schopf » (grange) ouverte en bas, accolée à la maison.
Des proches hameaux étaient peuplés de Ménonites qui ont immigrés au Etats-Unis .

  • Accès PMR

    • Oui
  • Horaires

    • Accès libre
  • Tarifs

    • Entrée libre
  • Visites

    Formules de visite

    • Durée 1h
  • Stationnement

    • A moins de 200 m d'un parking public gratuit
Visite libre dans l'histoire d'Oberhaslach
route du Nideck Mairie
67280 Oberhaslach

Contacter

 Documentation

Aller au contenu principal