Alsace
Contact
Météo
Rechercher
Panier

Avolsheim

Avolsheim emblème
Emblème d'Avolsheim

Situé sur la route des vins, à 2 kilomètres au nord de Molsheim, le bourg offre au visiteur un décor pittoresque, avec ses maisons traditionnelles à colombages, mais également des bâtiments exceptionnels avec le Dompeter et la Chapelle Saint Ulrich, réputés pour être parmi les plus vieilles églises d’Alsace…

Les amoureux de la nature pourront flâner le long des berges de la Bruche, y contempler la colonie d’oies sauvages qui y a élu domicile, ou observer les saumons qui remontent la passe à poissons installée à côté des vannes.

(source : commune d’Avolsheim)

Côté patrimoine

barrage-vauban-avolsheim.jpg

Le Barrage d’Avolsheim appelé également “petites et grandes vannes” fut construit en 1682 sur le canal artificiel de la Bruche construit par l’architecte Vauban.

chapelle-saint-ulrich-avolsheim.jpg

Chapelle Saint Ulrich

La chapelle d’Avolsheim constitue le plus ancien sanctuaire d’Alsace de l’époque carolingienne encore existant car les investigations archéologiques entreprises en 1967 ont permis de situer l’édification de cette chapelle tétraconque au 9e siècle. 

Elle n’est pas ouverte au public.

eglise-du-dompeter-avolsheim.jpg

L’église Saint-Pierre, le “Dompeter”, de son patronyme “Ecclesia ad domnum Petrum”, ou “Domus Petri”, se dresse au milieu des champs à l’extérieur du village.
La légende attribue l’édification du Dompeter à Saint Materne, qui avait pour habitude de prêcher au pied d’un tilleul proche de la fontaine et qui choisit ce lieu pour édifier une église. Il y a des vestiges d’un tilleul devant le bâtiment. Celui-ci fut affaibli par la tempête de 1999 et s’est ensuite effondré en 2006.

Avolsheim_église St Materne©Riegert
©Bernard Riegert

Eglise Saint Materne

L’édifice néo-roman se compose d’une nef à bas cotés donnant sur un choeur vouté en berceau avec abside en cul-de-four. Surmontant la sacristie, le clocher latéral abrite 3 cloches fondues dans la 2e moitié du XVIIIe siècle pour l’ancienne église paroissiale. Sur la tribune se trouve un orgue de 1867, initialement installé par Joseph Stiehr dans l’église du Dompeter et transféré ici en 1911.

Source-sainte-petronille-avolsheim.jpg
©Bernard Riegert

La source est connue dès le Moyen Age pour ses vertus bienfaisantes sur les fièvres et la stérilité. Depuis le 18e siècle, elle est protégée par un édicule : une petite construction en grès des Vosges.
L’origine de son nom provient d’une légende disant que Pétronille, fille spirituelle de Pierre, rejoignit Saint Materne et ses disciples en un lieu carrefour des voies romaines menant vers Altitona (Mont Ste Odile), vers Trestabernae (Saverne), vers la Germanie et vers les Gaules et que c’est non loin de là que l’on trouve une source bienfaisante.

Séjourner, se restaurer

Miam miam

c’est de savoir d’avance qu’on va se régaler ! Comment résister aux plaisirs de la bouche dans une région où gastronomie rime avec saveur et

Lire la suite »

Dodo

c’est aller au lit pour un enfant Après une journée bien remplie, quoi de plus agréable que de se retrouver dans un cocon douillet pour

Lire la suite »
Aller au contenu principal